International Symposium on Control and Measurement in Robotics - ISMCR'2018
Show details
The 21th International Symposium on Measurement and Control in Robotics (ISMCR-2018) follows the very successful 20th ISMCR’20 held at Bangalore (India) and it is aiming to gather high quality original contributions in the robotic field and associated measurements with the final goal of assessing the most recent developments in this utmost domain of science and technology. The Symposium scope covers a broad spectrum ranging from advanced conceptual and virtual design and method¬ology, sensors, actuators, instrumentation, and real-time control algorithms to innovative robotics, mobile (ground/aerial/undersea) robotics and multi-agent-robotic applications. The symposium will be combined with ELROB'2018

Target audience
Academy - Industry - Defense - Security Services
 
ICI-IMEKO TC17 - www.ici-Belgium.be
Baudoin
yvan.baudoin@ici-belgium.be
+32497509244
 
International CBRNE Institute
Route de Sart-Dames-Avelines 8A
6210 Les Bons Villers
Belgium
 
Animismes et anthropomorphismes. Cette curieuse obsession des humains pour leur image et ressemblance
Show details
Au travers de ses créations au sein de la compagnie Cendres la Rouge, Sandrine Châtelain met l’inertie en mouvement, redonne vie à la mort … Aux confins du monde naturaliste et de l’absurde, de la poésie et de l’humour, le public est invité à découvrir des univers intimes, oniriques, délicieusement désuets et fantastiques. Pour les besoins de la compagnie, Alain Terlutte met au point et expérimente une nouvelle génération de machines, commandées par des moteurs dits « pas-à-pas » et des « servo-moteurs », dirigés par ordinateur, leur permettant ainsi d’exécuter toute une série d’actions différentes.

Auteur de livres dessinés et illustrateur pour la presse magazine, le travail de Beb-deum a évolué au fil du temps vers une recherche purement graphique sur le corps métis. Il s’affirme, au moyen du numérique, en un questionnement sur l’humain dans sa multiplicité et sa fragilité, sur l’individu confronté à la globalisation.

Johan Muyle a lancé la production de sculptures motorisées et de photographie qui posent un regard critique singulier, poétiquement distancié sur la condition humaine, la radicalisation des religions, la disparition des utopies collectives et sur l’actualité.

Go Jeunejean développe ses sculptures-robots au départ de techniques multiples, redonnant vie à des objets obsolètes. Tel un archéologue mettant au jour un trésor du passé, il aime que ses robots portent des traces d’usure, de travail, de fatigue. Étonnantes, troublantes, ses œuvres évoquent de vieux jouets que l’on redécouvriraient dans la cave ou au fond d’un grenier. Nostalgie d’une époque bienveillante, où le futur ne faisait pas peur …

Beb-deum : auteur de livres dessinés et illustrateur

Go Jeunejean : artiste plasticien

Sandrine Châtelain et Alain Terlutte – compagnie Cendres la Rouge

Johan Muyle : artiste plasticien

Martine Cornil, responsable de la communication de la Ferme Nos Pilifs, animera la soirée et les discussions

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Déconnexion générale ! Contre le déferlement technologique et le transhumanisme
Show details
Le Mouvement politique des objecteurs de croissance, le journal Kairos et la Maison du Livre, avec le soutien de Technologos, invitent à une journée de réflexion.

La propagande technophile occupe notre quotidien par un matraquage publicitaire dans les médias et les discours politiques. Impossible d’y échapper, difficile de faire entendre une voix discordante sur le mythe du numérique « bienfaiteur et dispensateur de progrès ». Comme le débat public sur cette question est pour l’instant insuffisant, il est crucial de discuter des choix de société, celle que nous voudrions, celle que nous refusons, et ainsi dévoiler l’impact social, démocratique, écologique, sanitaire et humain du « tout numérique » que le capitalisme mondialisé nous impose sans une once de démocratie. Dans ce tableau, le transhumanisme apparaît comme un mouvement encore relativement méconnu, et pourtant bien agissant, tant dans des projets concrets financés à coups de milliards de dollars que dans l’idéologie qu’il promeut et qui façonne insidieusement les esprits. Cette journée s’adresse à tout citoyen curieux de comprendre ce qui se profile et motivé par l’avenir de nos sociétés, civilisation et espèce.

Programme

13h30 : Accueil

14h : Première table ronde « Le Grand Remplacement de l’humain par la machine » avec :

Pièces et Main d’oeuvre : activistes grenoblois contre la tyrannie technologique

Michel Weber : philosophe

Alain Gras : sociologue

Modérateur : Bernard Legros

16h30 : Pause

17h : Seconde table ronde « Le déferlement technologique aujourd’hui : exemples emblématiques » avec :

Bruno Poncelet : anthropologue et formateur au Cepag

Sarah Dubernet : membre de l’Association de veille et d’information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies (AVICENN)

Paul Lannoye : physicien, député européen honoraire et président du Groupe de réflexion pour une politique écologique (Grappe)

Modérateur : Robin Delobel

19h30: pot de l’amitié

20h15 : concert de blues acoustique avec le guitariste Hervé Krief

P.a.f. : 8 euros – 6 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Progrès subi ou progrès choisi ? Où en est la réflexion politique ?
Show details
Progrès choisi ou subi ? Pour tous ou pour une élite ? Nous interrogerons, avec un représentant de chacun des grands partis de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Ecolo, CDH, PS, MR, Défi et PTB) la prospective politique en matière de robotique, d’intelligence artificielle, mais aussi d’homme « augmenté » ou hybridé : encadrement ou non des géants du numérique, place de l’Europe face aux USA et à la Chine, conséquences écologiques, démographiques et géopolitiques, smart cities, gouvernance algorithmique, menaces sur l’emploi et sur la démocratie …

Peut-on remettre en cause le rôle des GAFA, celui du marché, les inégalités, le syndrome TINA, sans être taxé de bio-conservatisme ? Quelle est (encore) le rôle du politique dans ce qui se trame aux tréfonds des laboratoires et des industries ? Qui régule ? Qui passe commande ? Qui fixe l’ordre du jour ? Comment redonner une place au débat public : quel régulateur, dans quel lieu, accessible à qui ?

Avec Antoine De Borman pour le CDH, Corentin de Salle pour le MR, Mohssin El Ghabri pour Ecolo, Michaël Verbauwhede pour le PTB et Isabelle Emmery pour le PS

Le débat sera modéré par Sabine Ringelheim, journaliste à BX1

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Guérison, augmentation, hybridation. Où placer la frontière de l'inacceptable
Show details
Comment concevoir une éthique du vivant lorsqu’au niveau nano, la distinction entre vivant et non vivant devient impossible ? Quelle attitude emprunter face aux êtres hybridés ? Tout ce qui est possible sera-t-il tenté dans les laboratoires ? Cette rencontre sera centrée sur la question des limites en termes éthiques et des évolutions induites par l’hybridation humain/machine. Nous n’épuiserons sans doute pas le sujet mais, plutôt que d’illustrer des idées générales par quelques exemples, nous partirons de cas concrets, dans le but d’observer la manière dont ils forcent à repenser les conceptions et les idées reçues.

En s’appuyant sur l’analyse des documents officiels publiés récemment par les institutions européennes en matière de robotique et d’intelligence artificielle, l’intervention de Christophe Lazaro vise à faire émerger, derrière les principes éthiques cesnés garantir un futur harmonieux avec les robots et les systèmes d’IA, des présupposés anthropologiques souvent problématiques portant sur des questions complexes comme : qu’est-ce que « s’augmenter » grâce à une machine ? qu’est-ce que collaborer avec une machine ? qu’est-ce que s’attacher à une machine ? qu’est-ce que ruser avec une machine ? etc.

Marie-Geneviève Pinsart : professeure de philosophie à l’ULB et vice-présidente du Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique

Christophe Lazaro : docteur en droit, chargé de cours à l’UCL et l’UNamur

Animation : Edwin Zaccaï, ingénieur physicien et licencié en philosophie, directeur du Centre d’Etudes du Développement Durable et co-directeur du Comité d’éthique de la recherche de l’ULB

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Pop-up
Show details
Les robots de papier resteront bien sagement couchés dans leur carte… jusqu’à ce qu’on ouvre le pop-up ! Venez dessiner une drôle de machine avec laser, bras articulés ou tête pivotante et donnez-lui relief et mouvement grâce à une technique simple de pop-up. Nous débuterons l’atelier par une visite de l’exposition, puis nous apprivoiserons le papier pour le transformer en robot !

L’atelier sera animé par Maya Schuiten, animatrice d’ateliers pop-up et de reliure. Tout le matériel nécessaire vous sera fourni et est inclus dans le prix qui est fixé à 30 euros (tarif réduit à 24 euros pour les demandeurs d’emplois et les enfants de moins de 18 ans). Il s’adresse à tous : adultes, ados et enfants accompagnés d’un adulte

Séance le samedi 1/12 de 13h30 à 17h. Inscription : m.ferrier@lamaisondulivre.be

Target audience
Enfants - ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Enseignement et formation. Fabrique-t-on des petits soldats ou les inventeurs d'un monde nouveau ?
Show details
Les mythes autour de l’intelligence artificielle et la robotique sont-ils un moteur inspirant ou un fantasme à déconstruire avant d’entamer une formation ? Qu’ont des enseignants nés avant le tout numérique à transmettre aux digital natives ? Fabrique-t-on des petits soldats du capitalisme ou des esprits critiques à même d’inventer un monde nouveau ? Les domaines liés à l’IA et la robotique constituent-ils l’ultime possibilité d’ascenseur social ? Les nouveaux métiers détruiront-ils plus d’emploi qu’ils en créeront ? Faudrait-il inclure des cours d’éthique, de philo et d’histoire dans la formation ?

Valérie Cordy : directrice de la Fabrique de théâtre à Frameries, professeure à La Cambre chargée de coordonner un nouveau master en Arts numériques

Philippe Dumortier : professeur de robotique industrielle à la Haute École Condorcet de Tournai

Mathis André : CEO et autodidacte

Olivier Markowitch : professeur en sécurité informatique à l’Université Libre de Bruxelles

Modération de la soirée : Claire Frédéric, coordinatrice de la revue trimestrielle « Secouez-vous les idées » et formatrice d’adultes en éducation permanente au CESEP.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Automatisation du travail. Qu'est-ce que les robots laisseront aux humains
Show details
Le sujet portera sur la quatrième révolution industrielle et les impacts de l’automatisation du travail sur les questions sociales. Où en est la réflexion sur les bouleversements à venir, notamment dans les secteurs de la santé et de l’horeca, mais aussi dans l’industrie ? Mohssin El Ghabri introduira la soirée avant de modérer la discussion entre Christophe Degryse, Sandrine Warsztacki et Laurence Dierickx. Chacun dans leur domaine, ils questionnent les aspects sociaux, professionnels et humains de l’automatisation et de la robotisation des tâches.

Sandrine Warsztacki a coordonné un numéro spéciale d’Alter Echos consacré aux aspects sociaux de la « quatrième révolution » que constitue l’automatisation et la robotisation des tâches, tandis que Laurence Dierickx a développé la première application belge de journalisme automatisé, « Bxl’air bot ». Ensemble, nous réfléchirons à la manière de stimuler la réflexion sur l’avenir de l’emploi et des marchés du travail tout en reprenant en main notre avenir.

Mohssin El Ghabri : chercheur à Etopia

Christophe Degryse : chef de l’unité de prospective de l’Institut Syndical Européen (ETUI)

Sandrine Warsztacki : rédactrice en chef du magazine Alter Echos

Laurence Dierickx : journaliste-développeuse indépendante, assistante chargée d’exercice du couprs de production multimédia à l’École de Journalisme de Bruxelles (ULB) et professionnelle invitée à l’IUT de Lannion (France). Titulaire d’un master en sciences et technologies de l’information et la communication (MaSTIC, ULB) et doctorante à l’ULB (ReSIC)

Rencontre organisée en partenariat avec le CESEP et le cycle numérique Pour un numérique humain et critique.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Comment résister ? (à la numérisation du vivant)
Show details

À rebours de la doxa dominante qui prétend que tout est information, donc numérisable, Miguel Benasayag invite à envisager un mode d’hybridation entre la technique et les organismes qui ne relève pas de l’assimilation. Cela passe par la production d’un nouvel imaginaire, qui intègre la complexité propre au vivant et à la culture. Antoinette Rouvroy se demande comment résister à la préemption algorithmique, véritable entreprise à dé-penser. Les algorithmes imposent une gestion des sociétés sur la base des données que les individus laissent s’échapper. Il s’agit dès lors de s’interroger sur la manière de penser la condition numérique à l’heure du big data et de reprendre le pouvoir.

Miguel Benasayag : philosophe, psychanalyste et chercheur en épistémologique, animateur du collectif « Malgré tout »

Antoinette Rouvroy : chercheuse au FNRS, juriste et philosophe du droit à l’Université de Namur

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Never let me go
Show details
Depuis l’enfance, Kathy, Ruth et Tommy sont les pensionnaires d’une école en apparence idyllique, une institution coupée du monde où seuls comptent leur éducation et leur bien-être. Devenus jeunes adultes, leur vie bascule : ils découvrent un inquiétant secret qui va bouleverser jusqu’à leurs amours, leur amitié, leur perception de tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent.

Au Centre Culturel Jacques Franck

P.a.f. : 5 euros – 3,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
Centre Culturel Jacques Franck
chaussée de Waterloo 94
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Ma mère, ce cyborg ? Cyberféminisme, la dernière utopie ?
Show details
Le terme cyberféminisme est apparu au début des années ’90. Les adeptes de cette pensée conçoivent de façon critique la technologie comme un véhicule pour la dissolution du sexe et du genre ainsi que comme un moyen de relier le corps aux machines.

Dans son Manifeste Cyborg (1985), Donna Haraway utilise la métaphore du cyborg, être hybride, pour refuser l’idée d’une « nature féminine » trop souvent réduite à son corps. Mais quel est le rapport réel entre le féminisme radical et la technique ? L’idéologie transhumaniste utilise-t-elle aujourd’hui le féminisme ? La technique pourrait-elle offrir des possibilités pour s’émanciper du patriarcat ? Comment le glissement transhumaniste du féminisme et son pendant inverse ont-ils pu s’opérer ? Quel rapport entre le cyberféminisme du 20ème siècle et le féminisme en réseau d’aujourd’hui ?

Laurence Allard : maîtresse de conférence en Sciences de la Communication, chercheuse à l’Université Paris 3-IRCAV, enseignante à l’Université Lille 3 et co-auteur (avec Delphine Gardey et Nathalie Magnan) de l’anthologie « Donna Haraway. Manifeste Cyborg et autres essais-. Sciences-Fictions-Féminismes », Exils, 2007.

Julie Abbou : docteure de l’Université Aix-Marseille, membre associée à l’Université Sorbonne Nouvelle (CLESTHIA) . Elle travaille sur le genre au prisme de la langue et du discours. Elle s’intéresse aux dynamiques de catégorisation/décatégorisation et aux idéologies en circulation autour du genre, qu’il s’agisse d’idéologies critiques ou conservatrices. Dans ce cadre, elle a notamment travaillé sur le traitement idéologique du genre dans le discours transhumaniste.

Thierry Hoquet : maître de conférence en philosophie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

La soirée sera présentée et animée par Sarah Doke, autrice et traductrice, spécialisée dans les questions de représentation des minorités

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Target audience
Ados - adultes
 
La Maison du Livre
Julie Robert
j.robert@lamaisondulivre.be
02/543.12.26
 
La Maison du Livre
rue de Rome 28
1060 Saint-Gilles
Belgium
 
Stay informed
If you like to be informed by mail when new articles are published, please fill out the following form.